cropped-Affiche_DELI_small11.jpg

DELI, projet de Dictionnaire Encyclopédique des Littératures de l’Inde, est né d’un constat : alors même que les littératures indiennes font régulièrement l’objet de manifestations culturelles en France (Festival des écrivains du monde, Salon du livre de l’Inde), elles restent très mal connues, réduites souvent à la production narrative anglophone contemporaine, et étudiées de façon cloisonnée et lacunaire.

L’objectif de DELI est double : il s’agit d’abord de réunir de façon inédite une somme de savoirs – parfois à constituer – sur l’ensemble des littératures indiennes, anciennes et modernes, écrites et orales, en sanskrit, prakrits, dans les vernaculaires modernes et en anglais, leur contexte de production contemporain en Inde (éditeurs, institutions, marchés du livre) mais aussi de réception en France (traduction, édition, enseignement). Mais l’ambition est aussi, plus radicalement, de constituer le champ des littératures indiennes, encore inexistant en tant que tel, en mettant l’accent sur les outils critiques et les concepts indigènes qui permettent de définir ce champ par ses moyens propres. En proposant de renouveler complètement le rapport à des productions lointaines et, pour certaines d’entre elles, anciennes, le projet vise à la fois à valoriser un patrimoine complexe et pour une part menacé, en raison de son multilinguisme et de la diversité des supports, et à réfléchir au sens que celui-ci peut avoir pour les Indiens, comme pour des Français lecteurs dans un monde contemporain caractérisé par la circulation intense et rapide des œuvres et leur dématérialisation.

Le décloisonnement d’une recherche française éclatée en différentes institutions en France et en Inde est à la fois le moyen et un objectif du projet DELI, dont le produit – une plate-forme numérique évolutive et un ouvrage papier – est inédit en France.

La plate-forme numérique créée constituera un outil de publication qui proposera un confort de lecture élevé. L’accès pour les non-spécialistes sera facilité par l’intégration de références externes dans des encyclopédies et bases de référence plus généralistes. Il sera aussi possible de construire des liens directs avec des encyclopédies, bases de données et fonds bibliographiques externes, francophones ou non. Il s’agira surtout d’une plateforme évolutive et collaborative, nourrie des apports de visiteurs, spécialistes extérieurs au projet et contributions ultérieures. Elle proposera une interconnexion avec les grandes bases de données et intégrera des outils de collaboration entre chercheurs. Cette plateforme, dont le contenu sera publié en Open Acess et en Open Source, sera développée, hébergée et maintenue par le partenaire Résurgences et les contenus (entrées éditoriales, textes numérisés, éléments audio et vidéo) seront archivés de manière pérenne par les serveurs d’Humanum.

Ce projet bénéficie pour trois ans d’un financement Idex de l’Université Sorbonne Paris-Cité.